Acteurs : Lucas Belvaux


Affiche du film "La Truite"
"La Truite", c'est Frédérique, semblable à ce poisson qu'elle élevait chez son père dans son Jura natal. Froide, insaisissable, elle provoque les hommes puis se refuse à eux. Un soir, au bowling avec son mari, elle rencontre deux hommes d'affaires. Ils sont aussitôt fascinés par l'innocence provocante de Frédérique. L'un d'entre eux l'invite à l'accompagner dans un voyage d'affaires au Japon. Par provocation, Frédérique accepte, mais ce voyage va précipiter le drame.

La Truite


Affiche du film "Pars vite et reviens tard"
Le commissaire Jean-Baptiste Adamsberg n'aime pas le Printemps.Il se méfie des montées de sève, des désirs d'évasion, du déferlement des pulsions, tous ces signaux qui sonnent le retour des beaux jours...Et il a raison Adamsberg... Sa fiancée, Camille, prend du recul, et son absence coupe les ailes du commissaire, au moment où il en aurait le plus besoin : Quelque chose vient de tomber sur la capitale, une énigme porteuse de malédiction, qui pourrait bien […]

Pars vite et reviens tard


Affiche du film "La raison du plus faible"
L'histoire se passe à Liège, Belgique, aujourd'hui. C'est l'histoire de quatre hommes, d'une femme et d'un enfant que le destin va réunir. C'est une histoire qui commence dans la chaleur. La chaleur de l'été, la chaleur d'un café où les hommes se retrouvent pour jouer aux cartes. C'est une histoire de pudeur où on ne dit son mal que quand il est trop tard. C'est une histoire où l'argent manque ici, est trop visible là. […]

La raison du plus faible


Affiche du film "Demain on déménage"
Charlotte n’a pas d’hommes dans sa vie alors pour survivre au train-train quotidien, elle écrit des livres érotiques. Cette échappatoire lui permet d’oublier complètement la notion de désir ou d’érotisme. Elle vit heureuse dans le chaos organisé de son duplex, mais tout bascule lorsque son père meurt et sa mère fait irruption dans son appartement avec bagages, piano (elle est professeur) et élèves. Charlotte décide de laisser le premier étage à sa mère tandis qu’elle […]

Demain on déménage



Affiche du film "Cavale"
Après quinze ans passés derrière les barreaux, Bruno, qui prône la révolution prolétarienne, s'évade. Ce dernier veut continuer la lutte, faire sortir ses camarades de prison, libérer les masses du joug capitaliste. Tous ses anciens alliés n'y croient plus, même Jeanne qui s'est mariée et a maintenant des enfants. Depuis l'évasion de Bruno, celle-ci est sous surveillance policière étroite.Ce dernier reprend contact avec Jaquillat, le parrain local. Mais celui-ci ne veut plus avoir à faire […]

Cavale


Affiche du film "Poulet au vinaigre"
Dans une petite ville de province tiède et paisible, les passions couvent. La tyrannique madame Cuno, impotente, refuse de vendre sa maison à trois notables impatients, bloquant ainsi leur mirifique projet immobilier. Son fils, Louis, est au courant de bien des secrets, en sa qualité de facteur indélicat qui n'hésite pas à décacheter les lettres qui lui sont confiées. Aussi décide-t-il de répondre aux pressions incessantes des promoteurs en exploitant les travers des uns et […]

Poulet au vinaigre


Affiche du film "Désordre"
Un groupe de jeunes gens, Yvan, Anne, Henri, liés par la musique qu'ils font ensemble, commettent accidentellement un crime. La police ne les soupçonnera jamais, mais leur destin sera bouleversé, le leur et celui de leurs proches, complices involontaires du drame. "Oui, c'est un film noir, mais noir comme l'est le romantisme de l'adolescence, à la fois tourmenté, fiévreux et torturé par un trop plein de vie. C'est une période qu'on peut difficilement traiter d'une […]

Désordre


Affiche du film "La femme publique"
La femme publique (1984) — Drame - 6 juin 1984 Réalisateur :  Andrzej Żuławski Écrivains :  Dominique Garnier Acteurs :  Valérie Kaprisky, Francis Huster, Lambert Wilson, Patrick Bauchau, Giselle Pascal, Roger Dumas, Diane Delor, Jean-Paul Farré, Olivier Achard, Yveline Ailhaud, Michel Albertini, Marianne Basler, Nathalie Bécue, Lucas Belvaux, René Bériard Photos […]

La femme publique